Un premier podium en Fiesta après une grosse progression

Associés à bord de la Ford Fiesta Rally 2 de l’équipe DVLS Racing, Sébastien Bedoret et Hans Delorge ont bouclé le TAC Rally à la 3e place. Plus que le podium final, c’est la progression de l’équipage dans la région de Tielt qui est encourageante en vue de l’avenir. Prochaine épreuve : le Rallye de Wallonie.

« Cette journée, qui était à mes yeux une séance d’essais grandeur nature, se termine avec un podium inattendu. Je vais donc en profiter ! ». Sébastien Bedoret, copiloté par Hans Delorge, avait le sourire ce samedi soir. Après des débuts avortés par un bris de moteur lors du South Belgian Rally, le pilote de Donstiennes venait de terminer son premier rallye du Championnat de Belgique avec la Ford Fiesta Rally 2 de l’équipe DVLS Racing. Fidèle à ses habitudes, le jeune homme de 26 ans gardait toutefois les pieds bien sur terre.

« Je suis conscient de notre niveau de performance aujourd’hui. À la régulière, j’aurais terminé à la 5e place de ce TAC Rally », reconnait Seb. « Mais deux de mes adversaires ont commis une erreur éliminatoire en fin de rallye et je me suis retrouvé sur le podium. J’ai eu tellement de coups du sort ces deux dernières années que je ne vais pas me plaindre d’avoir une fois la chance de mon côté. Je vois ce podium – mon 10e dans le Championnat de Belgique – comme une belle récompense pour notre progression et pour le travail que nous avons effectué. »

Au-delà du résultat brut, Sébastien Bedoret et Hans Delorge ont en effet affiché de beaux progrès tout au long de la journée. « Après la première boucle, je n’étais pas satisfait », reconnait le pilote de Donstiennes. « Je ne me sentais pas en confiance au volant de la Ford Fiesta Rally 2. En soi, il n’y a rien d’illogique : à part une trentaine de kilomètres au shakedown, je n’avais pratiquement pas d’expérience avec la voiture sur ce type de parcours. Lors de chaque retour à l’assistance, nous avons fait progresser notre Fiesta en changeant ses réglages avec l’équipe DVLS Racing et notre ingénieur. Chaque fois, la différence était notable. Sur une quinzaine de kilomètres, nous avons par exemple gagné plus de 25 secondes entre le premier et le dernier passage dans la spéciale de Schuiferskapelle. C’est énorme ! »

On le sait, la Ford Fiesta Rally 2 n’est pas la voiture la plus populaire sur les rallyes belges, mais c’est aussi là que réside le défi pour Sébastien Bedoret et l’équipe DVLS Racing, dirigée par Christophe Devleeschauwer. « Notre Ford Fiesta Rally 2 ne dispose pas encore des dernières évolutions développées pour cette voiture », précise Sébastien. « Que ce soit au niveau du moteur, des suspensions ou du frein à main, il y a de nombreuses améliorations qui ont été apportées par M-Sport. Sachant que nous étions régulièrement à moins d’une seconde au kilomètre du meilleur chrono en fin de journée, nous espérons en disposer pour le Rallye de Wallonie afin de nous rapprocher nettement des meilleurs temps. Mais ce ne sera pas une formule magique : il y a encore énormément de travail pour moi et pour toute l’équipe ! Nous allons travailler dur pour préparer la suite et je suis convaincu que ce podium va booster tout le monde. »

C’est au Rallye de Wallonie, les 30 avril et 1er mai, que se poursuivra le Championnat de Belgique des Rallyes. Dans la région namuroise, Sébastien fera équipe avec Anthony Bourdeaud’hui, qui avait mené l’épreuve en tant que copilote de François Duval en 2016. « Difficile de se fixer un objectif précis », sourit Seb. « Mais l’expérience accumulée ce samedi à Tielt sera très utile. J’ai hâte d’y être ! »