« Être sur la photo dimanche soir ! »

Il est l’homme de l’affiche de ce Rallye du Condroz 2019. C’est en effet sa ŠKODA FABIA R5 qui a été choisie pour toute la communication du Motor Club de Huy, l’organisateur de l’événement. « Et je dois vous avouer que ça me fait quand même quelque chose », sourit Sébastien Bedoret. « J’ai vu tellement d’affiches de rallyes avec des pilotes prestigieux que je n’avais jamais pensé être moi-même à l’honneur pour une épreuve aussi mythique que le Condroz. Ça fait plaisir ! » Le jeune homme de 24 ans s’arrête un instant puis, dans un large sourire, poursuit sa réflexion. « Mais je vais vous avouer autre chose : je serais encore plus heureux d’être celui qui sera sur la photo principale dimanche soir ! »

Avant de rentrer de plein pied dans cette finale du Championnat de Belgique, Sébastien plaisante volontiers. « Les objectifs fixés en début d’année par ŠKODA Belgique et Freddy Loix sont déjà atteints », glisse-t-il, particulièrement détendu. « Avec Thomas, nous sommes montés six fois sur sept sur le podium, nous avons régulièrement joué la victoire, nous sommes toujours en lice pour le championnat et nous avons gagné un premier rallye national à l’Omloop van Vlaanderen. Nous abordons donc le Condroz sans pression particulière, si ce n’est celle de vouloir terminer la saison en force. Après être rentrés dans le Top 3 chaque fois que nous avons rejoints l’arrivée, nous voudrions poursuivre dans cette voie. Même si le plateau est magnifique, avec une dizaine de favoris, je dirais donc que nous visons le podium… au moins ! Mais j’espère pouvoir me battre pour la victoire. »

© SKODA Belgique / @World

Au moment d’aborder ce dernier rendez-vous, Sébastien et son copilote Thomas Walbrecq font partie des trois derniers candidats à la couronne. « Nous ne sommes clairement pas les favoris et je m’attends à une bagarre très intense entre Kris Princen et Adrian Fernémont », enchaîne le copilote. « Pour nous, étant donné que l’on doit décompter un résultat, l’équation est simple : non seulement nous devons marquer le maximum de points (sachant que les étrangers non-inscrits à l’année sont transparents dans l’attribution, NDLR), mais en plus nous devons espérer que nos adversaires rencontrent de la malchance. Ce n’est pas notre philosophie ! Après, si le titre devait venir, il est évident que nous en serions ravis. Mais notre stratégie sera tout simplement de donner le maximum, sans penser au championnat. »

Conseiller de ŠKODA Belgique et coach du duo, le quadruple Champion de Belgique Freddy Loix sait ce qu’il attend de ses poulains. « Sébastien et Thomas ont énormément progressé depuis un an », affirme-t-il. « Ce Rallye du Condroz sera pour eux l’occasion de le démontrer dans un contexte hyper concurrentiel, sachant que deux références mondiales du WRC2 (Stéphane Lefebvre et Pierre-Louis Loubet, NDLR) rejoindront les meilleurs pilotes du Championnat de Belgique. Avec ŠKODA Belgique, nous leur donnons carte blanche pour faire leur course absolument comme ils l’entendent. Le niveau sera très relevé et il faudra rouler très vite sans commettre d’erreur, ce qui n’est jamais simple dans la région de Huy. Surtout si, comme annoncé, la météo est automnale… Mais c’est ce qui fait la beauté du rallye. »

Pour Sébastien, Thomas et toute l’équipe SXM de Jourdan Serderidis et Fred Miclotte, ce Rallye du Condroz sera la cinquième épreuve déjà avec la nouvelle ŠKODA FABIA R5 Evo. « Cette voiture a beaucoup de potentiel », affirme Sébastien. « Sur le sec, j’ai l’impression de bien l’exploiter. Sous la pluie, comme ce fut le cas à l’Omloop van Vlaanderen et à l’East Belgian Rally, je dois avouer ne pas me sentir encore à 100% en confiance. Nous avons beaucoup analysé la situation et nous espérons avoir trouvé des réglages qui nous permettront de nous livrer sans retenue. Tout le travail que nous effectuons actuellement nous servira en 2020. Et quoi de mieux pour motiver les troupes avant une nouvelle saison que de terminer la précédente par un bon résultat ? »

Le Rallye du Condroz débutera vendredi par une spéciale d’essais et la séance de dédicaces dans le chapiteau (à 18h30). Samedi, après un départ à 8h30 sur le podium à Huy, douze étapes spéciales sont au menu. Dimanche, huit autres secteurs chronométrés détermineront un podium du Rallye du Condroz s’annonçant particulièrement convoité. Retrouvera-t-on Sébastien et Thomas sur la photo finale ? Réponse dimanche sous le chapiteau vers 16h30 !